Menu

Bien choisir son terrain : les pièges à éviter

Le choix du terrain pour faire construire sa maison est primordial et demande une attention particulière ! Les précautions à prendre avant d’acheter un terrain et les erreurs à éviter pour bien le choisir.

Tout comme le choix des plans de votre maison, le choix de votre terrain à bâtir requiert une réflexion approfondie en étudiant plusieurs paramètres. Le risque étant de se retrouver avec un terrain non adapté à votre projet de construction, ou entraînant des frais supplémentaires importants qui n’étaient pas prévus dans votre plan de financement.

Retrouvez toutes les erreurs à ne pas commettre avant l’achat d’un terrain et les bons réflexes pour le choisir sans se tromper !

 

Négliger la localisation :

 

En immobilier, on dit souvent que c’est la localisation qui prime. En effet, c’est une des premières questions que vous devez vous poser quand vous vous lancer dans un projet de construction de maison individuelle : où souhaitez-vous habiter ? En fonction des prix des terrains mais aussi de la distance par rapport à votre lieu de travail, à vous de trouver le parfait compromis. Envie de ville ou de campagne ? D’un coin de tranquillité ou d’une maison proche des commodités ? Pour une maison familiale, pensez à vérifier la proximité des voies de circulation, des écoles et des transports. Attention cependant à ne pas choisir un terrain trop proche d’un axe fréquenté et donc bruyant !

Enfin, prenez le temps de vous renseigner sur le voisinage, notamment les éventuels projets de construction sur les terrains voisins. Vous ne voudriez pas voir se construire un immeuble de plusieurs étages avec vue sur votre jardin après la livraison de votre maison neuve !

 

Ne pas tenir compte de son projet de construction :

 

Un autre critère à prendre en compte est la superficie et la typologie pour que le terrain soit en adéquation avec les critères de construction que vous avez défini : maison de plain pied, à étage, surface au sol, présence d’un garage accolé ou indépendant, d’un bâtiment annexe, d’une terrasse ou d’une piscine sur votre terrain.

En fonction de ces données, vous pourrez définir un type de terrain (surface, forme…) correspondant à votre future maison et trouver le terrain parfait pour la faire construire !

 

Terrain a batir

 

Ne pas se renseigner sur la nature du sol ou les spécificités du terrain :

 

La nature du sol :

La nature du terrain détermine les techniques de construction, par exemple un terrain qui se gorge d’eau à certaines saisons obligera à créer un vide sanitaire pour éviter les infiltrations et remontées humides.

Si le terrain est sensible au gel, il faudra peut-être rigidifier fortement les fondations et la maison. Dans le cas d’un terrain souple, il faudra renforcer l’encadrement des baies vitrées ou autres ouvertures afin qu’elles fonctionnent bien, et si une nappe phréatique est présente, celle-ci devra être suffisamment profonde si vous souhaitez faire un sous-sol enterré.

Enfin, un terrain pollué nécessitera une dépollution et donc des frais supplémentaires.

Pour toutes ces raisons, pensez à vous renseignez en amont auprès des services compétents, voire à demander une étude de sol auprès de professionnels.

Cas du terrain en pente :

Attention également aux terrains en pente : une pente de plus de 15 % entrainera des travaux de terrassement qui feront grimper le côut de construction de votre maison.

De plus, si le terrain que vous envisagez d’acheter est en pente et que les arbres sont inclinés, c’est un signe de glissement de terrain récent : un risque supplémentaire pour votre projet de construction qui peut, si vous décidez de l’acheter, impacter également votre budget.

Terrain non viabilisé :

Si un terrain viabilisé est plus cher à l’achat, les frais de raccordement aux différents réseaux peuvent être très élevés dans certains cas ! Renseignez-vous en mairie sur les différentes formalités de viabilisation à accomplir et n’hésitez pas à demander des devis pour vous faire une idée du coût à prévoir dans le cas de l’achat d’un terrain non viabilisé.

 

Les bons réflexes pour choisir son terrain sans se tromper :

 

 

Enfin, votre plan financier doit être solidement étudié et prendre en compte tous les paramètres liés au terrain et à la maison : taxes, éventuels travaux, qu’ils soient prévus ou imprévus…

 

En cas d’erreur dans le choix de votre terrain, vous pourriez le payer très cher. D’où la nécessité de bien étudier tous les aspects et déjouer tous les pièges avant d’acheter votre terrain constructible. Une fois le terrain idéal trouvé, vous pourrez lancer la procédure auprès de votre constructeur et voir se réaliser votre rêve de maison individuelle en toute sérénité !

 

 

 

 

 

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations