Menu

Quelle plomberie pour équiper sa maison ?

La plomberie joue un rôle clé dans le confort de votre future maison puisqu’elle garantit le bon fonctionnement du réseau sanitaire, en assurant l’acheminement des eaux froides et chaudes et des eaux usées. Voilà pourquoi le plan de plomberie est élaboré en amont de la construction. Vous pouvez bien sûr discuter des éléments de plomberie avec votre constructeur pour faire le meilleur choix possible selon le type du logement, les conditions d’alimentation et d’évacuation des eaux ou encore le budget. Continuez votre lecture pour connaître les informations pratiques pour choisir votre système de plomberie.

Les différents types de plomberie

Il est possible de choisir entre plusieurs systèmes de plomberie sur une nouvelle maison. Vous pouvez solliciter un avis et un service professionnel pour mieux vous éclairer sur ces questions. Mais en général, le choix des matériaux et des dimensions vous revient, le plan d’installation étant plutôt dicté par la taille et du nombre d’étages du logement.

Les matériaux des tuyaux de plomberie

Parmi les plus populaires, les tuyaux de plomberie en cuivre sont utilisés pour les systèmes d’alimentation en eau. Ils sont reconnus pour leur solidité et leur résistance à la corrosion. Le PVC est utilisé pour les évacuations d’eaux usées. Il est robuste et facile à couper, ce qui facilite son installation. L’acier, quant à lui, est apprécié pour sa résistance exceptionnelle aux agressions mécaniques et chimiques, rendant son utilisation idéale dans des environnements exigeants.

Pour les matériaux modernes, le PER (Polyéthylène Réticulé haute densité) est un choix polyvalent, remplaçant souvent le cuivre dans l’alimentation en eau et les systèmes de chauffage grâce à sa facilité d’installation et sa durabilité. Le PPR (Polypropylène Random) est plus apprécié pour sa robustesse exceptionnelle, capable de transporter aussi bien de l’eau chaude que froide, de l’air comprimé et même des produits corrosifs. Le PER et le PPR séduisent par leur rapport qualité-prix.

Les dimensions

Les tuyaux de plomberie sont disponibles en plusieurs diamètres standards, notamment 16 mm, 20 mm, 25 mm, et 32 mm, chacun étant adapté à un usage spécifique. Les tuyaux de 16 mm sont généralement utilisés pour l’alimentation en eau de petits équipements comme les lavabos, les WC, ou les machines à laver. Les tuyaux de 20 mm conviennent mieux aux petits collecteurs, nécessitant un débit d’eau plus important. Quant aux diamètres de 25 mm et 32 mm, ils sont souvent utilisés pour relier le premier collecteur au compteur d’eau, gérant ainsi un flux plus conséquent.

Comme la qualité de votre réseau de plomberie dépend grandement des matériaux utilisés, encore une fois, ne les négligez pas. Le PVC, esthétique et résistant à la pression, est le plus courant pour les distributions des eaux chaudes et les évacuations d’eau. Le PER convient aux applications telles que les ballons de robinet, en étant pourtant léger et résistant à la corrosion.

L’installation

Le plan de plomberie influence directement la qualité et l’efficacité de l’installation sanitaire. Sa conception reposera sur la taille de la maison et le nombre d’étages. Pour les maisons de plain-pied, le plan en pieuvre est souvent adopté. Ce système utilise un tube principal ou nourrice, qui distribue l’eau aux différentes pièces, réduisant ainsi le nombre de raccords nécessaires malgré la longueur des tuyaux.

Dans les habitations à étages, la complexité augmente. Une nourrice principale est connectée à des tubes secondaires via une colonne montante. À chaque étage, des robinets d’arrêt sont installés pour contrôler l’accès à l’eau. Pour la production d’eau chaude, il y a le choix entre le chauffe-eau indépendant et l’installation d’un ballon d’eau chaude connecté à la chaudière.

Outre la structure de l’habitat, les caractéristiques du terrain, comme la présence d’une dalle en terre-plein ou d’un sol rocheux ont aussi une incidence sur les matériaux des tuyaux et leur méthode d’installation.

La pose de la plomberie

A quel moment de la construction pose-t-on la plomberie ? C’est une étape délicate qui requiert planification et expertise. Idéalement, cette opération doit être réalisée après l’achèvement des travaux de gros œuvre, mais avant la finalisation des cloisons intérieures et des revêtements de sol. Cette chronologie permet d’intégrer facilement les tuyauteries dans les murs et sous les planchers sans perturber les finitions. Il faut suivre le plan d’installation précis et détaillé pour les diverses canalisations (eau froide, eau chaude, évacuation) ainsi que pour les éléments sanitaires tels que la baignoire, les lavabos, les toilettes ou encore les robinets.

Le processus commence par la mise en place des conduites principales et des évacuations, suivie de l’installation des tuyaux secondaires qui desserviront les différents points d’eau de la maison. Durant cette phase, une attention particulière est accordée à l’étanchéité et à l’isolation des tuyaux pour prévenir les problèmes de fuites et de bruits. Enfin, on procède à l’installation des équipements sanitaires après avoir réalisé les finitions intérieures (peinture, carrelage, etc.).

Quant à l’expertise requise, il est fortement conseillé de faire appel à un plombier professionnel. Un plombier qualifié saura non seulement choisir les matériaux appropriés, mais aussi respecter les normes en vigueur, garantissant ainsi la sécurité et la conformité de l’installation. En outre, le professionnel pourra conseiller sur l’emplacement optimal des éléments sanitaires et s’assurer que l’ensemble du système de plomberie est conçu de manière ergonomique et fonctionnelle.

Le prix de la plomberie pour une maison neuve

Le coût total de la plomberie pour une maison neuve varie selon plusieurs facteurs :

  • La taille et la complexité du projet
  • Le choix des matériaux et des équipements
  • Les tarifs pratiqués par le professionnel choisi pour réaliser les travaux

Ainsi, il est difficile d’établir un budget précis sans prendre en compte ces éléments. Néanmoins, on peut estimer qu’une installation de plomberie complète coûte généralement entre 5?000 € et 15?000 €, selon la qualité des matériaux et les spécificités du projet.

Si pour les systèmes de chauffage, vous optez pour le cuivre, couramment utilisé en raison de sa durabilité et de sa conductivité thermique, il vous reviendra plus cher. Le PVC et le PER sont plus appréciés pour leur rapport qualité-prix, en dehors de leur polyvalence leur simplicité d’installation.

Comme chaque choix impacte la performance, la durabilité et la sécurité de votre installation de plomberie et de chauffage, face aux aléas climatiques ou aux problèmes tels que les fuites et les engorgements dans le futur. Nous vous conseillons de vous concerter avec votre constructeur pour élaborer, valider et suivre uniformément les plans. D’autant que son impact sera majeur sur vos dépenses et votre confort quotidien.

Derniers conseils pour réussir l’installation de votre plomberie dans une maison neuve

Enfin, il est important de garder à l’esprit certaines recommandations pour garantir la qualité et la durabilité des installations de plomberie :

  • Sélectionnez des matériaux répondant aux normes en vigueur, notamment en termes de résistance à la corrosion et aux températures élevées. Le plombier-chauffagiste est le mieux placé pour vous conseiller selon les contraintes techniques et budgétaires.
  • Faites confiance aux artisans professionnels expérimentés et qualifiés qui maîtrisent les techniques de pose et de raccordement propres à chaque type de tuyaux et de produits sanitaires.
  • Demandez toujours des références et vérifiez les qualifications des professionnels avant de leur confier votre projet. Assurez-vous de leur sérieux si vous tenez à la bonne réalisation des travaux.
  • Privilégiez les équipements modernes et respectueux de l’environnement (réducteurs de débit d’eau, chauffe-eau solaire, récupération d’eau de pluie…), qui permettront de réaliser des économies substantielles sur vos factures tout en préservant les ressources naturelles.
  • Planifiez soigneusement les différentes étapes du chantier pour éviter les retards et les imprévus. Faire construire par un constructeur vous évitera de tels tracas, il se chargera du suivi du chantier, vous n’aurez que des rendez-vous pour les moments clés.
  • Vérifiez régulièrement les installations, notamment les systèmes de joints et de raccordements, afin de prévenir les fuites et autres désagréments dus au vieillissement du réseau.

Pourquoi par un constructeur de maison individuelle comme Maisons Blanches ? Sachez qu’en tant que maître d’œuvre, nous personnalisons votre projet en amont conformément à vos demandes et nous garantissons son exécution dans le respect de nos accords et des règles de l’art.

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations