Hausse des assurances habitation

Les soucis du pouvoir d’achat de chaque ménage n’ont jamais été aussi importants que maintenant. Cela s’explique par les incertitudes engendrées par la situation sanitaire, aux conditions économiques mondiales, la hausse alarmante des prix de l’énergie et l’inflation. Dans ces circonstances, l’assurance habitation n’a jamais été aussi élevée. Cependant, il est à noter que les observations varient selon les régions françaises.

Augmentation du cout de l’assurance habitation : les effets de la hausse du cambriolage, des recours à la technologie, du concept « passoires thermiques » face à l’enjeu énergétique.

Selon une étude faite plus tôt dans l’année, la valeur de l’assurance habitation a connu une hausse moyenne de 33 % au cours de la dernière décennie. Cette croissance rapide est due aux mauvaises conditions du parc de logement en France. En fait, l’état de ces logements tend à provoquer des incendies et des inondations, ainsi qu’une augmentation du nombre de catastrophes naturelles. Qui plus est, des frais d’assurance supplémentaire, de réparation ainsi que de maintenance s’ajoutent aux logements actuels avec l’intégration de davantage de technologie. En plus de cela, il y a aussi l’augmentation des cambriolages, surtout entre les années 2010-2013.

Remarque : en 2021, afin d’assurer son logement, il faut dépenser en moyenne 216 euros. Ce montant va de 171 € en Bretagne à 242 € en Île-de-France.

Par conséquent, Assurland.com suggère à ses compagnies d’assurance de se mettre constamment en concurrence afin de comparer les offres et les tarifs. Même si cette augmentation de tarif est importante, il tend à se stabiliser depuis 2020, d’autant plus que la Loi Harmon facilite dorénavant le changement de compagnie d’assurance pour son habitation.

Augmentation du cout de l’assurance habitation : les catastrophes naturelles et les disparités régionales.

Comme nous l’avons vu précédemment, parmi les raisons de la hausse du prix de l’assurance habitation figure l’augmentation des catastrophes naturelles. En raison du réchauffement climatique, ce phénomène devrait encore s’intensifier dans les années à venir et risquerait d’accentuer les disparités locales. La même étude prévoit que le coût des sinistres augmentera d’ici 2050, notamment dans certains secteurs.

Actuellement, la Bretagne détient le taux le plus faible de sinistres et donc le coût moyen de l’assurance habitation le plus bas. L’année dernière, il faut compter en moyenne 171 € pour assurer son logement, soit une augmentation de 19 % de 2010 à 2021. La tendance est identique sur le reste du quart nord-ouest vu que le coût de l’assurance habitation tourne autour de 179 € de la Loire et de 190 € en Normandie. Il s’agit d’une hausse respective de 19 % et 25 % sur une période de 10 ans.

À l’inverse, l’assurance habitation est la plus chère dans le sud de la France. C’est la conséquence de l’augmentation du taux des catastrophes naturelles ainsi que des cambriolages. De ce fait, le prix de l’assurance habitation (maison ou appartement en région PACA) atteint en moyenne 240 € et 232 € en Occitanie. Il s’agit notamment d’une augmentation respective de 33 % et 41 % sur les dix dernières années. A savoir que ces régions sont les plus onéreuses de France, juste après l’Île-de-France.

Augmentation du cout de l’assurance habitation : les recours possibles pour les assurés

Les assurés doivent inéluctablement se confronter à la hausse croissante des primes d’assurance habitation. Néanmoins, vous disposez encore de marges de manœuvre pour faire face à cette augmentation des tarifs. Pour ce faire, il vous faut comprendre les éléments essentiels d’une assurance habitation et les différentes options qui vous permettront de réduire vos cotisations.

À ce sujet, des experts en assurance comme Assurland conseillent toujours aux assurés d’examiner attentivement leur contrat afin de connaître les garanties incluses, soit les garanties minimales dont vous avez besoin et les garanties optionnelles, soit les sinistres dont vous pouvez vous passer. Il faut aussi se référer aux clauses du contrat concernant les hausses de tarifs. En général, vous êtes en droit de résilier votre assurance habitation à la réception de votre avis d’échéance pour vous assurer auprès d’un autre assureur.

Grâce aux comparateurs d’assurance habitation gratuits en ligne, vous avez la possibilité de faire jouer la concurrence pour payer une prime moins élevée. Cette démarche vous permettra, en effet, de trouver une offre plus avantageuse et potentiellement moins onéreuse. Il ne faut pas hésiter à contacter son assureur actuel pour discuter des raisons de cette augmentation et éventuellement négocier une réduction de la prime.

Si vous souhaitez rester chez la même compagnie d’assurance, concertez-vous avec votre conseiller sur les mesures qui pourraient réduire les risques et abaisser votre coût d’assurance habitation, exemple : l’installation des dispositifs de sécurité tels que des alarmes, des caméras de surveillance ou des serrures renforcées, etc.

Autres actualités

Toutes les actualités

Quelle terrasse pour une maison moderne ?

Les maisons modernes se caractérisent par des lignes épurées, des conceptions minimales et une adaptation...
Lire la suite

Comment aménager un jardin sur le devant de votre maison ?

Vous avez de l’espace plus ou moins grand devant votre maison ? Vous pouvez y créer...
Lire la suite

Quelles conditions pour investir dans une maison neuve avec le statut LMNP ?

25 % des Français ont déjà réalisé des investissements locatifs, 20 % envisageraient de le faire prochainement...
Lire la suite