Construction neuve : terrain en pente ou terrain plat, lequel choisir ?

Vous recherchez le terrain parfait pour construire votre nouvelle maison ? Qu’il s’agit d’un terrain plat, d’un terrain en pente, sachez que ces points ont un impact sur l’architecture du bâtiment. Alors, pour mener à bien votre projet, il faut choisir correctement en pesant le pour et le contre de chacun d’entre eux.

Les avantages et inconvénients d’un terrain plat

Par rapport à un terrain en pente, en construisant sur un terrain plat, les difficultés rencontrées sont minimes. De plus, vous pouvez y bâtir une maison en plain-pied, idéal pour les enfants en bas âge et les personnes à mobilité réduite. Ainsi, son coût de construction sera ainsi moins élevé. Mais la durée des travaux sera également plus courte et les travaux moins complexes.

Le principal inconvénient d’un terrain plat est son prix d’achat généralement élevé par rapport au prix d’un terrain en pente. De plus, vous ne pouvez pas aménager des installations paysagères originales. Mais ce type de terrain représente également un fort risque d’inondation.

depreux-construction-plat
point-faible-terrain-en-pente

Les points forts et les points faibles d’un terrain en pente

Le terrain plat est moins coûteux que le terrain en pente, idéal pour ceux dont le budget est limité. Avec un terrain en pente, vous découvrirez des parcelles de terrain isolées du voisinage. Certains d’entre eux offrent un environnement exceptionnel, avec moins de nuisance. C’est d’ailleurs le terrain parfait pour faire construire des maisons atypiques, originales et exceptionnelles.

Malgré ses nombreux avantages, le terrain plat représente toutefois quelques inconvénients:

  • Plus de risques de mouvements de terrain, de tassements ou d’éboulements.
  • Plus de travaux à prévoir.
  • Coût de la construction généralement élevé,

Les types de maisons à construire sur un terrain en pente

Le terrain en pente ne peut pas accueillir tout type de construction. Par contre, vous pouvez faire construire des maisons encastrées ou semi-enterrées avec un sous-sol enterré pour une isolation plus qualitative par le sol. Vous pouvez également construire des maisons en gradins dotés d’escaliers, des maisons sur pilotis, des maisons en belvédère, etc. Ces types de maisons offrent une belle vue sur l’environnement et limitent le coût du terrassement. Cependant, l’accès est limité.

maison-neuve-en-pente

L’importance d’une étude de sol

Même si l’étude de sol n’est pas toujours obligatoire, sachez qu’elle est nécessaire, car elle permet de connaître les caractéristiques du sol et ainsi éviter les mauvaises surprises. Cette étude de sol doit être effectuée par un professionnel tel qu’un géotechnicien titulaire d’une assurance. Son prix varie d’un terrain à un autre. En cas de CCIM, cette démarche sera à la charge du constructeur.

À noter que les secteurs à risques inclus dans le plan de prévention des risques, les zones concernées par la loi ELAN sont soumises à cette étude de sol.

Trouver le terrain idéal : nos conseils

  • Pour trouver le terrain parfait, renseignez-vous auprès de la mairie pour connaître les règles urbanistiques à respecter.
  • Une fois le terrain trouvé, pour être sûr que le projet est réalisable, demandez un certificat d’urbanisme d’information à la mairie. Ce document indique les limitations administratives au droit de propriété, la fiscalité, les règles d’urbanisme à respecter.
  • Assurez-vous que le terrain correspond à vos besoins.
  • Faites attention aux différentes nuisances.
  • Renseignez-vous sur les impôts locaux à payer.

Autres actualités

Toutes les actualités

Quelle terrasse pour une maison moderne ?

Les maisons modernes se caractérisent par des lignes épurées, des conceptions minimales et une adaptation...
Lire la suite

Comment aménager un jardin sur le devant de votre maison ?

Vous avez de l’espace plus ou moins grand devant votre maison ? Vous pouvez y créer...
Lire la suite

Quelles conditions pour investir dans une maison neuve avec le statut LMNP ?

25 % des Français ont déjà réalisé des investissements locatifs, 20 % envisageraient de le faire prochainement...
Lire la suite