Menu

Prêt immobilier après 65 ans, ce qu’il faut savoir

Emprunter pour acheter une maison neuve, c’est tout à fait possible après 65 ans, car en France, il n’y a pas de plafond d’âge pour souscrire un prêt immobilier. Mais lorsque les banques exigent une fin de remboursement avant 80 ou 85 ans, ces emprunteurs ne remplissent pratiquement pas les conditions d’obtention s’ils sont à la retraite et n’exercent plus d’activités. Que faut-il savoir sur le sujet pour mettre toutes les chances de votre côté??

Ces offres de prêt sur mesure pour les profils seniors

La plupart des établissements bancaires font preuve de réticence lorsqu’il s’agit d’octroyer un crédit immobilier aux retraités ou aux futurs retraités. Et pour cause, ils estiment qu’à cet âge, votre capacité de remboursement va baisser en même temps que vos revenus et rentrées d’argent dans les prochaines années. Heureusement, certaines banques développent des offres de prêt sur mesure pour ces profils. Pour réduire les risques d’un prêt à perte, ils vont exiger une assurance emprunteur dont le coût est souvent très important. Par contre, cette assurance s’arrête à 75 ans chez un bon nombre d’organismes prêteurs. Si vous n’êtes pas en mesure de rembourser le prêt avant cet âge-là, il y a de fortes chances que vous essuyez un refus.

pret-immoblier-apres-65-ans-1
Senior couple talking in the kitchen. An old man and woman inside the house, holding a cup of coffee.

Assurer un prêt immobilier à l’âge de la retraite

Le taux particulièrement élevé de l’assurance emprunteur est le principal frein à votre demande de crédit immobilier au-delà de 65 ans. Pourquoi?? Tout simplement parce que l’emprunteur évalue ses risques vis-à-vis de votre âge, votre état de santé ou de la garantie décès-invalidité. Or, une hausse du tarif de l’assurance va augmenter le taux global du crédit. De surcroît, les frais de dossier et autres honoraires s’ajoutent à ce coût. Lorsque le total du prêt dépasse le taux d’usure, qui est le seuil (de crédit) à ne pas dépasser pour les banques, votre demande de souscription ne peut être que rejetée.

Une assurance emprunteur pour senior peut offrir plusieurs garanties :

  • la garantie décès
  • la garantie PTIA ou perte totale et irréversible d’autonomie (l’assuré est dans l’incapacité d’exercer une activité rémunératrice et doit être assisté au quotidien par une tierce personne dans la réalisation des actes de la vie quotidienne).
  • la garantie IPP ou incapacité permanente partielle (l’assuré est inapte à exercer une activité rémunératrice suite à une maladie ou à un accident).

En revanche, vous pouvez exclure les garanties suivantes pour faire des économies si l’organisme prêteur ne les exige pas :

  • la garantie IPT ou invalidité permanente totale
  • la garantie ITT ou incapacité temporaire totale de travail
  • la garantie Perte d’emploi.

Quelles solutions pour assurer un crédit immobilier ?

Trouver un assureur autre que l’organisme prêteur

Grâce à la loi Lagarde, vous êtes en droit de contracter une assurance emprunteur auprès d’une compagnie autre que votre organisme prêteur. Le contrat doit juste offrir les mêmes garanties exigées par ce dernier. N’hésitez pas à faire des comparaisons et à faire jouer la concurrence pour obtenir le meilleur taux et couverture. La loi Hamon permet entre autres ce changement d’assurance durant la première année du crédit. Il demeure aussi possible à la date anniversaire de votre crédit (chaque année) grâce à l’amendement Bourquin).

Diminuer le coût de votre crédit

Hormis le fait de souscrire à une assurance extérieure moins chère, vous pouvez aussi réduire la durée de votre emprunt afin de faire diminuer le coût et le TAEG de votre crédit immobilier. Vous bénéficierez ainsi d’un taux d’intérêt plus bas et économisez beaucoup sur vos intérêts. Un autre conseil est d’augmenter votre apport si possible. Si vous pouvez fournir plus que les 10 % exigés par la banque prêteur, il devient plus avantageux. Si vous êtes en mesure de trouver d’autres financements, vous concrétiserez plus rapidement votre projet immobilier.

Passer par la convention AERAS sous certaines conditions

La convention AERAS (s’Assurer et Emprunteur avec un Risque Aggravé de Santé) est une assurance proposée aux emprunteurs ayant eu ou ayant un risque de santé aggravé sous certaines conditions. D’abord, l’emprunt est limité à 320 000 €. Ensuite, le remboursement de votre crédit doit être effectué intégralement avant 70 ans. Cela signifie que les mensualités à payer seront plus chères. Vous devez aussi suivre une procédure stricte :

  • répondre dûment à un questionnaire médical pour évaluer les risques « standards », ce qui peut aboutir à une proposition de couverture avec ou sans surprime ou bien à un rejet.
  • en cas de rejet, faire un examen plus approfondi auprès d’un service médical spécialisé pour obtenir un contrat (incluant une surprime ou excluant des garanties) ou bien un refus.
  • en dernier recours, vous ferez l’objet d’une ultime étude par plusieurs réassureurs spécialisés dans l’assurance avec risque aggravé de santé qui peut aussi ne pas aboutir.

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations