Construction de maison personnalisée | Recherche de terrain | Accompagnement administratif et financier

Quelles fenêtres choisir quand on construit ?

Un projet de construction induit de nombreuses réflexions, dont celle concernant les fenêtres et les portes. Vous ne devrez pas les choisir au hasard, car elles jouent non seulement dans l’aspect esthétique de votre future maison, mais également dans la performance énergétique, la luminosité et le confort de votre intérieur. Comment bien choisir les fenêtres pour vivre dans une maison saine et économique ?

Le nombre de fenêtres

Toutes les pièces de votre future habitation se doit d’être bien aérées et éclairées pour être agréables à vivre. Si vous réussissez à tirer profit de la lumière naturelle et de la chaleur du soleil, c’est encore mieux. Donc plus il y a de fenêtres, plus vous optimisez la luminosité et l’aération.

Toutefois, le nombre à installer dépend de la conception architecturale et de la taille de votre maison. Au minimum, il faut une fenêtre par pièce, mais les pièces de vie comme le salon, la salle à manger ou le séjour peut en avoir plusieurs, par exemple une sur chaque mur ou même des baies vitrées pour une ventilation naturelle optimale. La présence de fenêtres est impérative dans la douche afin d’évacuer l’humidité. Dans les toilettes, une mini fenêtre peut suffire.

Attention, le nombre d’ouvertures pourrait également affecter l’isolation thermique de la maison. L’enjeu est donc de trouver un équilibre entre le besoin de lumière naturelle et la performance énergétique de la maison.

Les dimensions et la répartition des fenêtres

La taille de vos fenêtres influe sur la ventilation et l’éclairage naturel. Il faut que les dimensions choisies soient conformes aux normes et régulations locales en matière de construction. L’intégralité des ouvertures, y compris les portes, les fenêtres, les vitrages, doit notamment représenter au minimum 1/6 de la surface habitable de la pièce.

Le choix de leurs emplacements dépendra toutefois des contraintes d’espace ou architecturales. Il faut trouver la répartition adéquate, idéalement façade par façade. Voilà pourquoi une expertise professionnelle est indispensable dès la conception même du plan de votre maison individuelle.

Si de grandes fenêtres apportent plus de lumière, on se doit également de considérer l’orientation pour éviter une surchauffe pendant les mois d’été. Au sein des maisons bioclimatiques, on privilégie les fenêtres orientées sud, sud-est et sud-ouest pour profiter du soleil tout au long de l’année et réduire les besoins en climatisation l’été et en chauffage l’hiver ;  on limite les ouvertures orientées ouest et est?; et on évite autant que possible celles orientées nord.

dimensions-repartition-des-fenetres

Le matériau

Plusieurs matériaux de conception existent pour les fenêtres. Les plus communément utilisés sont le PVC, le bois et l’aluminium. Il est même possible d’utiliser un mélange de matériaux pour avoir le rendu esthétique souhaité, voire sélectionner différents matériaux pour les différentes pièces où les fenêtres sont destinées.

Le Bois

Les fenêtres en bois sont prisées pour leur aspect chaleureux et naturel. Elles offrent une bonne isolation thermique et sont écologiques, mais nécessitent un entretien régulier.

Le PVC

Les fenêtres en PVC sont appréciées pour leur rapport qualité-prix. Elles sont durables, résistantes et ne nécessitent que peu d’entretien. Cependant, elles sont moins écologiques que le bois.

L’Aluminium

L’aluminium est un matériau moderne et élégant, idéal pour des designs contemporains. Il est durable et nécessite peu d’entretien, mais il est moins isolant que le bois.

Les différents types de fenêtres

Le choix vous revient également entre plusieurs formes de fenêtres avec leurs propres types d’ouvertures, designs, couleurs

  • Les fenêtres à battants

Les plus courantes, elles sont polyvalentes et offrent une bonne isolation. Elles peuvent avoir un ou deux vantaux qu’on peut doubler avec des volets roulants motorisés ou non. Si elles équipent la plupart du temps les maisons traditionnelles, elles sont en réalité adaptées à la plupart des architectures.

  • Les fenêtres coulissantes

Idéales pour les espaces restreints, elles sont pratiques et modernes bien que parfois, elles ont une moins bonne isolation. C’est un excellent choix dans des pièces comme la cuisine, par exemple, où on a besoin d’économiser de la place. Les maisons modernes et contemporaines sont souvent équipées de fenêtres coulissantes.

  • Les fenêtres oscillo-battantes

Ces fenêtres permettent une aération contrôlée et offrent une bonne sécurité et isolation en laissant l’air et la lumière pénétrer à l’intérieur tout en rendant impossibles les tentatives d’effraction. Elles conviennent à la chambre ou autre pièce avec de petites ouvertures ou une marge de manœuvre restreinte. Par contre, elles sont plus coûteuses.

L’isolation : simple, double ou triple vitrage

L’isolation est un autre point clé à considérer. Les fenêtres sont parmi les sources de déperditions thermiques au sein d’un logement. Elles laissent échapper 10 à 15 % de la chaleur. C’est pourquoi les fenêtres isolantes sont fortement recommandées.

Le minimum requis est la fenêtre double vitrage, réduisant les déperditions de 30 à 40 % comparé au simple vitrage. Pour ceux qui ont le budget, la fenêtre triple vitrage est encore plus performante. En plus de la qualité du vitrage, optez aussi pour des joints d’étanchéité de qualité parce que les menuiseries mal isolées deviennent des ponts thermiques. Avec la bonne orientation, vos fenêtres aident à optimiser les apports en rayon solaire pour davantage de confort thermique, été comme hiver.

Des aides de l’État, des collectivités territoriales et autres organismes existent pour financer en partie votre projet de construction de maison individuelle écologique comme le prêt à taux zéro ou PTZ, les TVA à taux réduit, les crédits d’impôt, etc.

La pose des fenêtres

À quelle étape de la construction doit-on installer les fenêtres ? La pose des fenêtres et des portes intervient généralement lors de la mise hors d’air d’un bâtiment. Elle achève les travaux de gros œuvres. À la fin de cette phase, le bâti est censé ne plus avoir d’ouvertures et les ouvriers passent au second œuvre.

Dans le déroulement du chantier, on installera donc les menuiseries après la mise hors d’eau, mais avant la finition intérieure. En d’autres termes, une fois les murs érigés et la toiture en place, on met en place les fenêtres, les baies vitrées, les portes, etc. avant d’appliquer les enduits intérieurs et extérieurs. Toutefois, bien aérer les pièces évitera qu’un excès d’humidité détruise les cadres et fragilise les menuiseries. Il vous faut coordonner avec votre entrepreneur ou votre menuisier pour planifier l’installation au moment le plus opportun.

Pour des conseils personnalisés en fonction de votre projet, faites appel à Maisons Blanches, votre constructeur de maisons individuelles dans le Var. nous vous accompagnons dans tous les aspects de la construction, de la recherche de terrain au plan et aux choix des fenêtres, des toits, etc. jusqu’à la livraison.

Autres actualités

Toutes les actualités

Dossier : Comment choisir le terrain à bâtir idéal ?

Trouver un terrain n’est pas l’étape la plus compliquée. Mais un terrain à bâtir, c’est...
Lire la suite

Loi PINEL

Vous payez trop d’impôt ? Découvrez la loi Pinel, le nouveau dispositif fiscal mis en place...
Lire la suite

Immobilier Mai 2015

Le marché de l’immobilier a toujours autant de mal à repartir en cette période difficile....
Lire la suite