Quelle isolation pour un toit-terrasse ?

Lorsque vous envisagez de faire une nouvelle construction ou une rénovation, prenez en compte l’isolation de votre toit-terrasse. Ce travail permettra de réaliser des économies d’énergie énorme en réduisant les pertes thermiques (environ 30 % des pertes énergétiques d’un bâtiment). De plus, elle contribue à valoriser votre bien immobilier et à améliorer le confort acoustique de l’espace intérieur.

Quelle est donc l’isolation adéquate pour un toit-terrasse ? Vous allez découvrir dans cet article les techniques et les matériaux d’isolation les mieux adaptés à votre projet.

Pourquoi isoler un toit-terrasse ?

L’isolation de toit-terrasse vous offrira de nombreux avantages. Par exemple :

  • Performance énergétique améliorée : en réduisant les pertes de chaleur et de froid, le bâtiment conserve mieux la chaleur en hiver et reste plus frais en été. Il en résulte alors une meilleure efficacité énergétique, des factures d’énergie réduites, et un confort optimisé pour les occupants.
  • Conformité aux normes environnementales : les réglementations et les normes de construction encouragent l’efficacité énergétique et les pratiques de construction durables. Un toit-terrasse bien isolé peut aider à respecter ces normes, pourra augmenter la valeur du bien immobilier.
  • Confort accru : une bonne isolation est la promesse d’un logement confortable. C’est terminé les problèmes de variations de température, ou ceux liés à l’humidité.
  • Longévité de la structure : Une isolation de qualité permet de mieux protéger les matériaux de construction du bâtiment des dommages liés aux intempéries et aux fluctuations de température. Cela qui signifie qu’il y aura moins de frais de réparation à long terme.

Techniques d’isolation

Les techniques d’isolation de toit-terrasse sont nombreuses, chacune adaptée à des situations spécifiques. Pour faire le bon choix, il faut considérer plusieurs facteurs, tels que :

  • La nature du support ;
  • Le type de toiture (accessible ou non, végétalisée ou non) ;
  • Les besoins thermiques et acoustiques ;
  • Le budget.

Isolation conventionnelle ou toiture chaude

L’isolation conventionnelle, également appelée toiture chaude, est la technique la plus couramment utilisée pour isoler un toit-terrasse. Elle consiste à poser la couche isolante entre le pare-vapeur et la membrane d’étanchéité. Cette méthode est particulièrement efficace contre l’humidité et assure une protection optimale contre les variations de température, le gel et la condensation.

Toiture froide

La toiture froide, également appelée toiture ventilée, est une méthode d’isolation de toit plat où l’isolant thermique se trouve sous le support de l’étanchéité (couche supérieure du toit), avec une lame d’air ventilée qui sépare l’isolant de ce support. Cette méthode d’isolation n’est plus vraiment conseillée actuellement. Elle est considérée comme « dépassée » et source de beaucoup d’inconvénients. En effet, une toiture froide est plus sensible aux variations de température. Cela peut causer l’expansion et la contraction de cette couche, ce qui peut mener à des fissures dans la construction.

Isolation inversée

Il s’agit d’une technique d’isolation visant à disposer l’isolant thermique au-dessus du matériau d’étanchéité. Autrement dit, l’étanchéité est réalisée une fois pour toutes sur l’élément porteur, vu que l’isolant thermique y est placé dessus. Puis, ce dernier est suivi d’une couche de lestage (du gravier ou des dalles).

Remarque : il faut avoir un toit suffisamment robuste pour qu’il puisse supporter l’ajout supplémentaire de poids avec cette technique.

Cette méthode comporte des avantages majeurs :

  • Elle coûte moins cher que celle de la toiture chaude
  • Sa réalisation peut se faire plus vite.

Toiture végétalisée

La toiture végétalisée est une solution écologique qui offre une isolation naturelle. Elle consiste à recouvrir le toit-terrasse de végétation, ce qui permet de réguler naturellement la température à l’intérieur du bâtiment. Cette végétation est capable de s’étendre rapidement pour ombrager le sol et fixer le substrat. Écologique, la végétalisation de votre toiture permet une bonne isolation thermique et isolation acoustique. Elle permet en outre de relever la couleur de nos toits souvent ternes.

Matériaux isolants

Le choix du matériau isolant est fonction de divers éléments notamment :

  • Le type de toiture ;
  • La technique d’isolation choisie.

Par exemple : optez pour des panneaux isolants en polystyrène expansé (PSE) ou extrudé (PSX), ou encore en polyuréthane (PU), pour l’isolation des toits-terrasses. Mais vous pouvez egalement utiliser d’autres matériaux comme la mousse phénolique, les laines minérales denses, le verre cellulaire ou les panneaux de liège.

À savoir que le choix du matériau doit respecter les normes en vigueur en France. La résistance thermique R de l’isolation installée doit être supérieure ou égale à 4,5 m².K/W selon les normes françaises.

Coût

Le coût de l’isolation d’un toit-terrasse est fonction de différents paramètres comme la technique et des matériaux utilisés. En moyenne, le professionnel facture généralement leur service pour un tarif entre 8 000 et 12 000 € TTC pour isoler 100 m2 de toiture. Remarque : Il est recommandé de demander plusieurs devis afin d’obtenir une estimation précise.

Autres actualités

Toutes les actualités

Quelle terrasse pour une maison moderne ?

Les maisons modernes se caractérisent par des lignes épurées, des conceptions minimales et une adaptation...
Lire la suite

Comment aménager un jardin sur le devant de votre maison ?

Vous avez de l’espace plus ou moins grand devant votre maison ? Vous pouvez y créer...
Lire la suite

Quelles conditions pour investir dans une maison neuve avec le statut LMNP ?

25 % des Français ont déjà réalisé des investissements locatifs, 20 % envisageraient de le faire prochainement...
Lire la suite