Hausse des prix des terrains à vendre

Selon des analyses menées par les notaires français, depuis 2000 jusqu’en 2018, les prix de terrains ont beaucoup augmenté alors que les surfaces à vendre sont en baisse. Ces prix ont même triplé depuis les années 2000.

Les différences de prix constatés selon les zones

La zone où le terrain se situe est l’un des critères qui peuvent différencier le prix d’un terrain en France. Selon les notaires, ce prix est classé suivant trois catégories différentes :

  • Le prix d’un terrain se trouvant dans une zone rurale est d’environ 45 € le m2.
  • Le prix d’un terrain se trouvant dans une zone périurbaine est de 90 € le m2.
  • Le prix d’un terrain se trouvant dans une zone urbaine est de 130 € le m2.

Mais à part la zone, la distance du terrain avec une grande ville a également un impact sur son prix. Pour les zones les plus denses, en 2018, les terrains ont été vendus à environ 100 € et plus le m2. Pour les terrains qui se trouvent éloignés de la ville, le m2 a été vendu à 50 €. À noter que le type de parcelle à vendre peut également différencier ce prix.

Terrain a batir

Les éléments qui font augmenter le prix d’un terrain

La zone où le terrain se situe n’est pas le seul critère qui fait augmenter le prix d’un terrain pour votre future construction neuve, d’autres points peuvent également influencer ce prix dont :

  • Le département où le terrain se situe
  • Le type de terrain
  • La taille du terrain
  • Les caractéristiques techniques d’un terrain
  • L’accessibilité
  • L’attractivité et de dynamisme de la commune où il est situé

Voici un exemple pris par les notaires pour prouver cela : « Les  terrains sont vendus dans les Bouches-du-Rhône en moyenne 5 fois plus chère qu’en Creuse avant 2008, et jusqu’à 6 fois plus cher après 2008 ». Selon eux, les zones les plus chères sont l’Île-de-France, la côte Atlantique ainsi que les zones frontalières du Nord. D’ailleurs, ce sont les plus recherchées. Les terrains qui ont un prix abordable se situent dans le Limousin.

Les prix augmentent alors que la superficie du terrain diminue

D’après cette même analyse, la superficie du terrain est en baisse tandis que les prix sont en hausse. En 2018, 50%  des terrains vendus dans les zones urbaines mesuraient moins de 600 m2 contre 20% en 2000. Ce pourcentage est de 30% dans les zones rurales contre 10% en 2000.

La viabilisation du terrain impacte son prix

Un terrain viabilisé est un terrain qui a subi les travaux nécessaires qui le raccordent à tous les services qui correspondent à l’édification d’un immeuble tel que les réseaux électriques, d’eau, téléphone, etc. Selon cette analyse, un terrain viabilisé coûte environ 1,7 fois de plus qu’un terrain à viabiliser. Cette augmentation représente généralement les coûts des travaux de viabilisation.

En somme, plusieurs critères peuvent influencer le prix d’un terrain tel que la zone où il se trouve, sa taille et sa viabilisation. Ces prix ne cessent d’augmenter année après année alors que la superficie devient de plus en plus petite.

Autres actualités

Toutes les actualités

Quelle terrasse pour une maison moderne ?

Les maisons modernes se caractérisent par des lignes épurées, des conceptions minimales et une adaptation...
Lire la suite

Comment aménager un jardin sur le devant de votre maison ?

Vous avez de l’espace plus ou moins grand devant votre maison ? Vous pouvez y créer...
Lire la suite

Quelles conditions pour investir dans une maison neuve avec le statut LMNP ?

25 % des Français ont déjà réalisé des investissements locatifs, 20 % envisageraient de le faire prochainement...
Lire la suite