Menu

Comment se passe l’aménagement et le terrassement du terrain ?

Lorsque vous prospectez pour trouver le terrain de vos rêves et que vous pensez l’avoir trouvé, il est important de l’évaluer sur plusieurs points. Car si son aspect général, les beaux paysages environnants ou encore son prix très abordable ont vite fait de vous séduire, d’autres critères, peut être plus discrets mais tout aussi importants, pourraient vous faire défaut si vous ne les prenez pas en compte suffisamment tôt.

Quels sont les bons réflexes à avoir avant d’acheter votre terrain ? Quelles précautions prendre avant d’ouvrir votre chantier ? Quelles sont les étapes d’achat d’un terrain ?

Votre terrain est peut-être encore dans un état brut qui nécessite au préalable quelques analyses et observations. Vous pourrez ensuite débuter les premiers travaux relatifs à son aménagement, avant de véritablement commencer la construction de votre future maison.

Maisons Blanches met à votre disposition ce guide pratique afin de vous aider et vous conseiller à travers les principales étapes de l’aménagement de votre terrain.

Consultez le Plan Local d’Urbanisme

Avant de finaliser l’achat d’un terrain pour construire, prenez le temps de bien vous renseigner sur sa situation par rapport à son Plan Local d’Urbanisme (PLU). Ce document établit les règles d’urbanisme et d’aménagement applicables à votre terrain comme à votre projet de construction. Sa lecture vous permettra entre autres de vérifier 2 informations importantes :

  • que votre sol est bien constructible,
  • et la surface possible de votre maison en fonction de votre terrain.

En allant plus loin dans votre démarche, vous pouvez également faire une demande pour obtenir un certificat d’urbanisme informatif et/ou opérationnel auprès de la Mairie concernée.

La viabilisation et les équipements de votre terrain

Certains terrains isolés nécessitent des équipements de raccordement afin de se connecter au réseau de la voirie, de l’eau courante, du gaz, de l’électricité, du téléphone, d’internet, etc. Accordez une attention particulière à tous ces postes de dépenses qui sont susceptibles de faire gonfler votre budget final.

À moins que vous souhaitiez disposer d’un réseau indépendant, il vous faudra également prendre en considération l’emplacement exacte de votre terrain par rapport aux réseaux publics des canaux d’évacuation, des eaux sales et des ordures. Ainsi, le choix de l’implantation de votre bâtiment doit être stratégique, car plus ce dernier sera éloigné, plus les frais d’installations seront élevés.

Investir dans de bons équipements au sein de votre habitation vous permettra de bénéficier d’une maison à basse consommation et donc d’une réduction de vos dépenses énergétique lors de sa phase d’exploitation.

Pour les aménagements du terrain, différentes installations vous permettront également de diminuer votre facture énergétique à moyen et long termes, à l’image des puits climatiques, aussi appelé puits provençal ou puits canadien. Il s’agit d’un conduit enterré, aux travers duquel de l’air, provenant de l’extérieur, circule pour être ensuite insufflé dans l’habitat. Cette installation géothermique permet de réduire vos besoins en matière de chauffage, de rafraîchissement et de ventilation. Elle améliore également la qualité de l’air de votre intérieur et s’avère être très économique et écologique à l’utilisation.

N’hésitez pas par ailleurs à vous renseigner sur les agréments et certifications à obtenir dans le cadre des constructions neuves.

L’étude de votre sol

Avant de commencer les travaux, il convient de procéder à l’étude du terrain par des spécialistes agréés par l’État (géomètre, topographe, géologue, etc.). Ils pourront alors vous aider à identifier les différentes contraintes qui doivent être pris en considération dans l’aménagement de votre terrain, notamment :

  • les sols très argileux qui sont des zones de terrain où tous projets de construction est difficilement réalisable. Ce type de sol peut représenter un surcoût considérable si vous souhaitez construire dessus.
  • les sols très sableux où seules certaines constructions sont autorisées et recommandées, les maisons “plein pied” par exemple.
  • les terrains à pentes qui demandent un aménagement conséquent pour qu’ils puissent être bien stables et sécurisés.

Bien que non obligatoire, il est fortement recommandé d’établir un diagnostic de la terre de votre terrain avant de vous lancer dans votre planning de construction. Cette analyse vous permettra de vous assurer :

  • que votre maison sera érigée sur un sol parfaitement bien composé,
  • de la méthode de fondation la mieux adaptée pour votre construction.

À lire également tous nos conseils pour choisir le terrain parfait.

Le modelage de votre terrain

Le modelage de votre terrain est en règle général réalisé par un géologue et un topographe. Cette expertise consiste à effectuer une étude du plan de votre terrain afin de déterminer :

  • la superficie exacte de surface constructible,
  • l’étendue des travaux de réaménagements.

Le coût du modelage doit être inclus dans votre budget de construction. Voir également notre article sur comment optimiser la durée de construction de votre future maison.

Le piquetage de votre terrain

Le piquetage correspond à la matérialisation des limites de votre terrain par un géomètre à l’aide de piquets. Cette étape est également l’occasion de déterminer les limites extérieures de votre future maison. Pour ce faire, plusieurs méthodes peuvent être employées :

  • le traçage à la chaux,
  • le traçage au plâtre,
  • ou par des ficelles tendues entre des piquets.

Le terrassement de votre terrain

Les étapes de terrassement doivent être effectuées avant l’ouverture de votre chantier. L’ensemble de ces opérations ont pour objectif d’améliorer les formes naturelles du sol afin que votre construction soit plus facile à réaliser. Pour cela, une série de travaux doivent être effectuées :

  • le décapage pour retirer la couche de terre végétale qui occupe l’emplacement de votre construction,
  • la réalisation des chemins d’accès pour les véhicules,
  • l’établissement de la zone de stockage des matériaux,
  • le nivellement de votre terrain, voire de votre sous-sol,
  • la réalisation des rigoles de fondations (à prévoir également des murs de soutènement si le terrain est en pente),
  • le drainage consiste à niveler et/ou creuser pour éviter les accumulations d’eau de ruissellement,
  • la réalisation des tranchées pour les raccordements et l’évacuation,
  • la pose de la fosse toutes eaux (si cette solution est retenue comme système de traitement des eaux usées),
  • l’évacuation des déblais en trop,
  • le remblaiement à la fin du terrassement.

Voir aussi : Comment aménager mon jardin ?

Maisons Blanches : votre spécialiste de la construction de maisons en PACA

Avec près de 100 maisons construites par an, Maisons Blanches vous propose un savoir-faire unique en région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour vous accompagner dans toutes les étapes de votre projet de construction de maison individuelle.

N’hésitez pas à contacter l’une de nos 3 agences en PACA pour connaître nos offres et services, dès la recherche de votre terrain à bâtir.

Nos clients en parlent le mieux

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

En ce moment chez Maisons Blanches

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations