Menu

Le gouvernement amorce un virage vers l’accession à la propriété

Le président de la République, François Hollande, annonce une série de mesures destinée à favoriser et à encourager l’accession à la propriété. C’est un véritable revirement qu’il effectue ainsi par rapport à toutes les décisions qui semblaient devoir être prises selon lui au début de son mandat.

Ceci s’explique par le fait qu’il espère par le biais de l’immobilier relancer l’activité et que ce changement soit perceptible avant la fin de son mandat. Hollande a annoncé lors d’un discours à Nancy qu’il allait réformer le prêt à taux zéro afin d’élargir le nombre de bénéficiaires, il  dit que des propositions de son gouvernement devraient arriver rapidement. Le prêt à taux zéro devrait ainsi pouvoir être appliqué sur la quasi-totalité de la France pour les logements neufs et l’ancien si des travaux de rénovation sont prévus.

La baisse des mensualités est un dispositif qui s’appliquait depuis début 2015 sur les logements neufs, mais qui devrait aujourd’hui être étendu aux logements anciens dans les communes rurales à condition que le coût des travaux soit au moins égal à 25 % du prix de l’acquisition. De plus, le président annonce également que la partie de l’opération immobilière concernée par le prêt à taux zéro devrait passer de 26% à 40%.  Le but est d’augmenter l’accession à à la propriété en ile de France, et particulièrement pour les primo-accédants qui sont souvent dans l’impossibilité d’acheter en raison des prix élevés. On peut toutefois supposer que cette décision relancerait l’achat immobilier sur l’ensemble du territoire. Pour diminuer le montant des mensualités, il est également envisagé d’allonger le temps de remboursement du PTZ. On voit que le prêt à taux zéro mobilise le gouvernement et cela s’explique par le fait qu’il cumule divers avantages. En effet, le crédit d’impôt accordé aux banques en compensation de l’effort n’apparait que l’année suivante dans les comptes publics. Il ne couterait ainsi pratiquement rien à l’état sur l’année 2016.  Il est également acquis que c’est la possibilité de différer le remboursement du crédit qui attire les acheteurs. En effet, le prêt à taux zéro peut être considéré comme un apport personnel durant les premières années.

Face à ces déclarations de François Hollande, on peut remarquer qu’il privilégie aujourd’hui la propriété alors qu’au début de son mandat, les locataires ont bénéficié de certaines mesures en leur faveur. Il avait parlé pendant sa campagne d’une France de bien-logés et ses efforts semblent se concentrer sur cet objectif. Ne perdons pas de vue que cette dynamique qu’il souhaite créer permettra d’enrayer la baisse du prix de l’immobilier concomitant à la baisse de l’activité dans le secteur de la construction. Le secteur du bâtiment est un secteur qui à lui seul peut donner de l’air à un état cherchant à améliorer les chiffres de la croissance et de l’emploi. L’économiste du Cepii, Thomas Grejbine, estime qu’une hausse de 1% des prix de l’immobilier entraine une augmentation de 0,6% du PIB et de 1% dans le secteur de l’activité de la construction. C’est certainement pour cette raison que le chef de l’État a décidé de miser sur l’immobilier afin d’améliorer ses chiffres rapidement.

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations