Menu

Le crowdfunding, une nouvelle manière d’investir dans l’immobilier ?

On connaissait le crowdfunding pour financer des projets artistiques et innovants, en faisant appel au financement participatif pour atteindre un objectif en échange de contreparties, mais ce financement peut-il s’appliquer à la construction ?
Le point sur les campagnes de crowdfunding, un nouveau moyen d’ investir dans l’immobilier.

Le crowdfunding est déjà très répandu dans certains domaines et en particulier dans le financement des entreprises. Il pourrait bien aujourd’hui percer dans l’immobilier. Le crowdfunding est en effet, un financement participatif qui apparaît intéressant à une époque où l’immobilier apparaît comme le nouveau placement en or.

Les plateformes de financement participatif dans le domaine de l’immobilier se multiplient en France et les petits constructeurs régionaux lèvent ainsi des capitaux sans trop de problèmes. Les épargnants, quant à eux, sont tentés par des rendements élevés, parfois jusqu’à 10% par an pour certains projets.

 

Qu’est ce que le crowdfunding ?

 

Le principe du crowdfunding est de financer un projet grâce à la contribution d’internautes. Il existe de nombreuses plateformes en ligne pour lancer sa campagne de financement participatif, pour les particuliers mais aussi pour les entreprises.

Chaque « mise » investie par un internaute lui rapporte une contrepartie : un accès anticipé ou moins cher au produit mis en avant, des parts dans le projet ou des contreparties financières intéressantes.

 

Crowdfunding immobilier : le principe

 

Comment cela fonctionne ?

Vous choisissez le projet qui vous intéresse le plus : généralement les plateformes dédiées au crowdfunding immobilier mettent en avant certaines campagnes. Les plateformes jouent le rôle d’intermédiaire entre les investisseurs et les acteurs du projet.
A vous de choisir lequel vous souhaitez supporter, selon votre intérêt personnel, ses contreparties, le montant de l’investissement et son rendement.

Une fois le montant de cette cagnotte en ligne atteint, les fonds sont transférés au promoteur ou  au constructeur en charge de la rénovation ou de la construction immobilière. A l’issue de ces travaux, les investisseurs touchent leur contrepartie.

Si le montant n’est pas suffisant à la fin du délai imparti, pas d’inquiétude : vous récupérez votre financement intégralement et sans frais.

Pour quels types de projets ?

Ce mode de financement est assez récent dans l’immobilier, mais plusieurs projets ont déjà été menés à terme grâce au crowdfunding.

On trouvera parmi les campagnes des projets d’éco construction, que ce soit pour un immeuble ou un quartier entier, mais aussi d’habitat partagé, des rénovations dans l’ancien, la contrcutions de lotissements résidentiels comme de programmes neufs en centre ville.

 

 

investir dans l'immobilier grâce au crowdfunding

 

Les Avantages du financement participatif dans  l’immobilier :

 

 

Les limites du crowdfunding immobilier :

 

En matière de construction il est très difficile d’éviter les déconvenues, logements invendables, échecs commerciaux ou faillites de sous-traitants. Ces événements risquent d’impacter la rentabilité de l’investissement : il faut donc rester très prudent.

 

Une autre solution consiste à pouvoir devenir copropriétaire d’un logement en achetant une part de logement pour en percevoir le loyer. Dans ce cas, la plateforme crée une SCI pour chacun des logements. Les tickets d’entrée sont souvent plus élevés, les chances de sortie du système sont nettement plus compliquées, car avant que la vente du logement puisse être envisagée, il faut que les deux tiers des associés acceptent de vendre. C’est donc un projet qui présente plus de contraintes que le crowdfunding immobilier classique mais qui présente l’avantage de toucher une quote-part du loyer perçu.

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations