Menu

Construire une piscine sur votre terrain : ce qu’il faut savoir

Vous avez trouvé le terrain, défini les plans de la maison, et vous pensez maintenant à l’extérieur. Et quoi de mieux pour une maison dans le sud de la France qu’un jardin avec piscine ?

Mais attention, avant de vous lancer, il y a plusieurs points à respecter pour bien préparer la construction et profiter au mieux de votre future piscine.Entre le choix de l’implantation, les obligations légales et les taxes qui vont s’ajouter aux frais liés à la construction de votre maison, nous vous dévoilons nos conseils pour faire construire une piscine sur un terrain neuf.

Penser le projet : implantation, étude de sol, devis avec des professionnels.

 

Etude du sol :

Le paramètre le plus important quand on prépare la construction d’une piscine est de s’assurer que le sol de son terrain est bien compatible avec ce projet. Une étude de sol, bien que non obligatoire, permettra de connaître le type de sol, de repérer l’existence de nappes phréatiques nécessitant un drainage. Ainsi, si le sol présente un risque pour l’implantation d’une piscine (présence de roches pouvant endommager la coque, sol meuble ou instable), il faudra revoir l’emplacement ou même redéfinir votre projet.

Sachez que pour une piscine hors sol ou semi-enterrée, vous devez aussi prendre en compte le type de sol et les contraintes de votre terrain.

Définir l’emplacement idéal :

Après vous êtes assuré que votre terrain pouvait recevoir une piscine, vous devez définir l’endroit exact où faire construire une piscine sur votre terrain. Une bonne exposition au soleil, à l’abri du vent, pas trop près des arbres et végétaux qui pourraient salir l’eau… Choisissez l’emplacement en prenant compte de ces paramètres pour profiter au mieux de votre piscine une fois installée.

Pensez également à prévoir un local technique et à penser la circulation autour de votre piscine afin de calculer exactement quelle place va prendre cet espace.

Adéquation avec le plan local d’urbanisme :

Dernière mesure à prendre pour définir la zone où construire votre piscine : vérifier que son emplacement répond aux exigences du PLU de votre commune. Respect des distances avec les limites du terrain, avec un éventuel forage, système de récupération des eaux de pluies ou puits sont des points à vérifier pour être sur d’être en conformité.

Vous pourrez ensuite demander un ou plusieurs devis auprès de professionnels qui vous donneront des conseils sur l’implantation de votre piscine et vous aideront à choisir la taille et le type de celle-ci en fonction de votre budget.

Il existe plusieurs styles de piscines avec différents designs et formes.
Bassin traditionnel pour une villa provençale, piscine à débordement pour une maison moderne… choisissez la piscine qui correspond le plus à votre maison pour un ensemble harmonieux.

Permis de construire ou déclaration de travaux ?

 

L’emplacement est choisi, le devis est signé ? Selon les dimensions de votre future piscine, il vous faudra déposer un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux.

 

Aucune autorisation

Déclaration de travaux

Permis de construire

Piscine de moins de 10m2 sans abri

Piscine de 10 à 100m2

Piscine de plus de 100m2 avec ou sans abri

Piscine de moins de 10m2 avec abri de hauteur < à 1,80m

Piscine de moins de 10m2 avec abri de hauteur > à 1,80m

Piscine de 10 à 100m2 avec abri de hauteur > à 1,80m

 

En ce qui concerne une piscine hors sol, aucune démarche ne sera nécessaire si celle-ci fait moins de 10m2 ou pour une utilisation de moins de 3 mois. Au delà, prévoyez une déclaration de travaux.

Comptez un délai d’au moins 2 mois après le dépôt de dossier pour un permis de construire, 1 mois pour une déclaration de travaux. Vous aurez alors une date pour débuter le chantier avec votre constructeur. Après construction, vous aurez 90 jours remettre à votre mairie une déclaration d’achèvement de travaux.

Impôts et taxes :

 

La construction d’une piscine de plus de 10 m2 doit obligatoirement être déclarée aux impôts, ce qui induit une augmentation des taxes foncières et d’habitation ainsi que le paiement de la taxe d’aménagement.

Taxe d’habitation

La présence d’une piscine sur votre terrain augmente sa valeur locative, entraînant une hausse de la taxe d’habitation.

Taxe foncière

L’impôt foncier étant lui aussi calculé sur la base de la valeur locative, il peut être revu à la hausse après la construction d’une piscine enterrée ou semi enterrée.
Vous pouvez bénéficier d’une exonération de cette taxe pendant les 2 premières années suivant la construction.

Taxe d’aménagement

Depuis 2012, une nouvelle taxe est entrée en vigueur : la taxe d’aménagement. Elle s’applique pour toutes les constructions de piscines soumises à un permis de construire ou une déclaration préalable de travaux et est calculée en fonction de la superficie du bassin, une valeur forfaitaire ainsi qu’un taux dépendant de votre lieu de résidence.

Bon à savoir : les piscines hors sols ne sont pas soumises à imposition, car considérés comme des dispositifs étant amovibles.

Faire construire une piscine sur votre terrain neuf est un vrai plus pour votre maison, tout comme l’installation d’une tonnelle ou d’une pergola. Veillez à bien préparer ce projet pour en profiter pendant de nombreuses années !

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations