Menu

Choix des matériaux, quelles sont nos possibilités ?

Comparatif des différents matériaux pour les murs d’une maison

Quand vous imaginez la maison de vos rêves, sans doute avez-vous déjà en tête une idée plus ou moins précise du style de votre future maison et des matériaux qui la composeront. Mais vous êtes-vous déjà demandé si votre choix est judicieux ? Avant d’aller plus loin, plusieurs critères sont à prendre en considération : ce type de matériau est-il adapté à l’architecture de la maison, au climat de la région, est-il disponible en quantité suffisante à proximité du chantier, respecte-t-il votre budget, vos convictions écologiques, etc. ?

Le choix des matériaux de construction pour votre habitation n’est pas quelque chose d’anodin. De plus, ils peuvent être différents selon la partie de la maison concernée. Nous verrons les matériaux généralement utilisés pour chacune d’elles (les murs, la charpente et la toiture).

Pour vous aiguiller dans votre choix, Maisons Blanches met à votre disposition ce guide pratique sur les différentes possibilités en termes de matériaux de construction pour votre maison individuelle avec terrain. Nous avons listé pour vous leurs avantages et leurs inconvénients.

Les murs de votre maison

Les murs extérieurs ont un rôle déterminant pour votre maison. Non seulement ils supportent les charges du bâtiment, mais assurent également son étanchéité vis-à-vis des éléments extérieurs (pluie, air, neige, etc.) tout en offrant des solutions en termes d’isolation (thermique et/ou phonique).

Les murs en bloc béton

Le bloc béton, aussi appelé parpaing est un matériau de construction moulé de couleur grise et en forme de parallélépipède plus ou moins creux. Il est fabriqué à partir de granulats, de ciment et parfois de bitume et d’eau.

Plus le bloc de béton aura de charges à supporter, plus il sera plein et plus il sera lourd. Ses dimensions sont généralement de 20 cm de hauteur pour 50 cm de longueur, avec une épaisseur variable, dont voici les plus courantes :

  • 5 cm (planelle),
  • 10 cm,
  • 15 cm pour un mur de refend,
  • ou 20 cm (190 mm) pour un mur porteur extérieur.
Les avantages d’un mur en bloc béton Les inconvénients d’un mur en bloc béton
Peu coûteux Faibles caractéristiques thermiques (nécessitent un doublage isolant extérieur ou intérieur)
Très bonnes propriétés mécaniques à la compression Faibles caractéristiques phoniques (isolant indispensable pour les bâtiments collectifs)
De forme régulière
Résistant (au feu, au gel, aux effractions et aux rongeurs)

Les murs en bloc cellulaire

Le béton cellulaire fait partie de la famille des bétons légers. Il est composé de ciment, de chaux, de poudre d’aluminium, de sable et d’eau, auxquels s’ajoute un agent d’expansion qui permet la formation de millions de cellules d’air. Son passage à l’autoclave lui donne sa stabilité et sa dureté.

Il est présenté sous la forme de gros blocs à poser à “joints minces”. La planéité de ses faces lui permet d’être collé. Il est posé comme pour le bloc béton, à joints croisés.

Son coût est plus élevé que celui du bloc de béton, mais dans la mesure où il dispense d’une isolation par doublage intérieur ou extérieur, son prix de revient net est comparable.

Les avantages d’un mur en bloc cellulaire Les inconvénients d’un mur en bloc cellulaire
Léger Poreux (nécessite un enduit extérieur adapté pour le rendre imperméable à l’eau tout en étant perméable à la vapeur contenue à l’intérieur de l’habitation)
Importante isolation thermique Faibles caractéristiques phoniques (nécessite un isolant complémentaire)
De forme régulière La présence de poudre d’aluminium peut freiner la portée des réseaux sans fil (wifi et téléphone portable) et peut potentiellement être toxique lors de sa mise en oeuvre (mais sans danger pour les occupants)
Facile à mettre en oeuvre Sensible aux remontées capillaires d’eau (garde l’eau et sèche mal)

Les murs en brique

Lorsqu’elle est principalement conçue à partir de terre crue, la brique constitue un très bon matériau écologique. Légèrement plus coûteuse que le bloc béton, elle fait partie des matériaux “respirant, c’est-à-dire qu’elle craint moins l’humidité.

Il existe principalement 3 formes de briques :

  1. La brique creuse classique dont le principal inconvénient est qu’elle doit être montée au mortier, ce qui crée des ponts thermiques, et il faut donc la compléter impérativement par une isolation.
  2. La brique creuse alvéolaire emprisonne de l’air, elle est un meilleur isolant thermique que la précédente, mais reste un mauvais isolant phonique.
  3. La brique monomur assure la fonction d’élément porteur et d’isolant. Son avantage principal : sa très bonne inertie thermique, ce qui en fait un matériau confortable et économique. Mais son coût à l’achat est plus élevé et sa délicate mise en oeuvre nécessite l’intervention de professionnels spécialisés.

Voir le match des matériaux pour en savoir plus

maison brique monomur

Les murs en bois

Naturel et sain, le bois est le matériau de construction écologique par excellence (voir par exemple les piscines en bois Odyssea, dans le Varlorsqu’il est issu de forêts durablement gérées (labels FSC et PEFC par exemple). En plus d’être un produit économique, le bois est également un bon isolant et assure une meilleure régulation hygrométrique (humidité).

Actuellement il est surtout utilisé pour son esthétique, par exemple sur une terrasse en bois, un abris de jardin en bois (voir Kit Abris un site de vente en ligne d’abris de jardin) voir un chalet en bois, mais il reste un matériau noble et très compétitif.

Les essences de bois les plus utilisées sont l’épicéa, le pin sylvestre, le mélèze et le pin Douglas. Il existe plusieurs types de construction en bois pour les murs :

  • la maison à ossature bois (MOB) avec des poutres de bois entre lesquelles sont disposés des matériaux isolants, peut etre accompagnée d’une pergola bois.
  • la maison en bois massif empilé est constituée de murs en bois massif montés par empilement de rondins ou de madriers.
  • la maison en panneaux massifs lamellés collés implique la réalisation en atelier de pans de murs obtenus par collage de planches de bois les unes aux autres.
Les avantages d’un mur en bois Les inconvénients d’un mur en bois
Solide (vieillit bien, sans fissure ou tassement) Avec le temps l’aspect du bois extérieur vire au gris sous l’effet des ultraviolets.
Résistant à l’humidité et au feu (brûle lentement dans l’épaisseur) Isolation thermique complémentaire à prévoir, particulièrement pour les MOB
Écologique Caractéristiques phoniques moyennes (nécessite un isolant complémentaire)
Bonne souplesse architecturale (disponible sous forme d’ossature préfabriquée en atelier ou en poteaux, poutres, rondins, madriers assemblés sur place) nécessite un chantier sec, propre et à faibles nuisances lors de sa mise en oeuvre
Facile à mettre en oeuvre (gain de temps lors de la construction)

Les murs en acier

L’ossature métallique est généralement réalisée en acier galvanisé. Elle reçoit ensuite différents types de matériaux de façade, comme les éléments de remplissage et les isolants nécessaires.

On utilise beaucoup le métal lors de la construction d’une maison contemporaine.

Les avantages d’un mur en acier Les inconvénients d’un mur en acier
Solidité (notamment antisismique) Faible résistance au feu (devient souple et se plie sous la chaleur)
Souplesse architecturale Très faibles caractéristiques thermiques (nécessite impérativement un isolant complémentaire)
Facilité d’utilisation (préfabrication en atelier de l’ossature et/ou assemblage sur place) très faible caractéristique phonique (nécessite un isolant complémentaire)
Facile à mettre en oeuvre (chantier court et propre) Peut limiter la portée des réseaux sans fils (wifi et téléphone portable)

Les murs en matériaux écologiques

Les matériaux écologiques sont à la mode non seulement pour des questions de prise de conscience, mais aussi parce qu’ils permettent de réduire la consommation énergétique de votre maison. La mise en oeuvre de ces matériaux vous permet en effet d’économiser sur vos dépenses mensuelles, d’obtenir plus facilement les agréments et certifications pour construire une habitation neuve et de bénéficier d’une réduction d’impôts.

Il existe principalement 3 matériaux écologiques utilisés au niveau des murs :

  1. Le chanvre intervient généralement en complément dans la construction d’une maison à ossature bois ou acier. Il peut être présenté sous forme de blocs (chanvre + chaux) faciles à assembler. Léger et facile à mettre en oeuvre, il est un très bon isolant thermique et phonique. Le chanvre est également un bon régulateur hygrométrique, biologique (absorbeur de CO2 lors de sa croissance) et écologique (fabrication à froid, séchage à l’air libre et sans composés organiques volatils). Son principal inconvénient : il n’est pas un matériau porteur, ses propriétés physiques ne lui permettent pas de supporter des charges importantes.
  2. Le béton écologique est un tout nouveau béton fabriqué à partir d’un substitue du clinker issu des déchets de l’industrie de la métallurgie. Numéro 1 en France, Ecocem propose un ciment jusqu’a 60% plus écologique que le ciment traditionnel.
  3. La paille est mise en oeuvre en construction sous forme de bottes de paille. Elle est souvent utilisée en complément d’une ossature bois. Ses atouts majeurs : une excellente isolation thermique, une meilleure résistance au feu que le bois et la possibilité d’être utilisé en tant que mur porteur. En revanche, elle est très sensible à l’humidité et doit impérativement être protégée de l’eau ou des excès de vapeur dès sa mise en oeuvre.

Voir également notre article sur les 10 matériaux intégrés à la construction écologique / économique

Besoin d'aide dans le choix des matériaux de votre future maison ?

Vous avez un projet de maison individuelle en PACA ?

Nous pouvons vous aider dans le choix des matériaux poru une construction sur ces communes :
Aix en Provence, Brignoles, Aubagne, Toulon, Saint Maximin et tout le haut Var

Alors n’attendez plus, contactez votre référent local MAISONS BLANCHES !

Choix des matériaux pour la charpente d’une maison

Les charpentes des maisons individuelles sont traditionnellement conçues à partir de bois à l’instar de la charpente fermette. Néanmoins, d’autres matériaux peuvent également être utilisés, principalement pour leur souplesse architecturale.

La charpente en bois

Les bois utilisés pour la création d’une charpente doivent être choisis avec soin. Ils doivent être sélectionnés en fonction de leur présence locale afin de minimiser les coûts de transport et l’impact environnemental de votre projet. Ils peuvent être issus soit des arbres à feuilles caduques (dans ce cas abattus en hiver hors montée de sève), soit des résineux (qui peuvent être abattus toute l’année).

Quelles que soient les essences choisies, elles sont d’autant plus résistantes que leur pousse est lente (les arbres de montagne sont plus résistants que les arbres de plaine à pousse rapide). Pour des raisons de qualité et de performances écologiques, privilégiez si possible les bois certifiés durables, FSC ou PEFC par exemple.

Certaines espèces de bois sont mieux adaptées que d’autres pour la fabrication d’une charpente. Voici des exemples d’essences à utiliser pour ce type de construction :

Certaines espèces de bois sont mieux adaptées que d’autres pour la fabrication d’une charpente. Voici des exemples d’essences à utiliser pour ce type de construction :

 

Type de bois Ouvrages
Pin sylvestre, épicéa, sapin Douglas, orme, pin maritime, chêne, peuplier. Grosses pièces de charpente
Châtaignier, sapin, peuplier, chêne Chevrons et solivages
Frêne, acacias, chêne. Chevilles
Bouleau, sapin, peuplier Lattes

Les charpentes en bois ont l’avantage d’être écologiques et faciles à mettre en oeuvre. D’un point de vue purement esthétique, les constructions avec poutres apparentes ont également de nombreux adeptes.

Néanmoins, cette solution est moins adaptée pour certains types de toitures, en particulier dans le cas d’une construction de toit plat. On lui préférera pour cela la charpente en béton, plus solide et résistante au feu. À noter également, que le bois a besoin d’un traitement particulier (plus ou moins chimique), que ce soit contre les champignons, les intempéries ou les insectes. Par ailleurs, certains défauts du bois sont à éviter absolument pour une utilisation en entrait (poutre qui porte les arbalétriers et le poinçon) :

  • les fentes dans la longueur de la pièce,
  • les noeuds,
  • les restes de flache (écorce) à plus de 1/5e de la section de bois.

À titre indicatif, comptez environ 7 000 € pour une charpente à 2 pans de 150 m2 en sapin traité et calibré.

La charpente en acier

Les charpentes métalliques en acier ont vu le jour grâce aux nouvelles possibilités qu’offre l’industrie de la sidérurgie. Ces structures ont une portée similaire à celle du béton armé, tout en étant plus légères, notamment sur la portée au sol.

Pour la construction d’une charpente en métal, la préférence est donnée aux aciers laminés plutôt qu’aux aciers doux qui risquent de se déformer. Les aciers les plus généralement utilisés sont le S235, S275 et S355.

Les avantages d’une charpente en acier Les inconvénients d’une charpente en acier
Souplesse et maniabilité Faible résistance au feu (devient souple et se plie sous la chaleur)
Pas besoin de traitement particulier Moins esthétique que le bois
Plus résistante que les charpentes en bois (permettant des projets plus complets et complexes : ouvertures plus importantes, diminution du nombre de murs porteurs, fondations moins profondes, etc.)

 

Le prix d’une charpente métallique reste très raisonnable. On l’estime à 10 % moins cher qu’une charpente en bois. Sa mise en oeuvre offre un gain de temps lors du montage de l’ordre de 30 % par rapport à une construction en bois.

La charpente en béton

Longtemps boudée, la charpente en béton est de plus en plus utilisée sur les chantiers de maisons individuelles. Bien qu’elle puisse s’adapter à toutes les configurations de toiture, elle est surtout mise en oeuvre dans le cas d’une construction de toit plat, à faible pente ou toit-terrasse.

Plusieurs types de bétons peuvent être choisis :

  • Le béton précontraint : très bon capteur des tractions exercées par la structure et risque de fissures faibles.
  • Le béton armé : idéal pour les projets de rénovation.
  • Le béton léger : souvent choisi pour ses performances acoustiques et thermiques.
Les avantages d’une charpente en béton Les inconvénients d’une charpente en béton
Solidité (il est l’un des matériaux les plus résistants dans le temps) Réellement avantageux que pour les petites portées
Ignifuge (ne crains pas le feu) Peut paraître moins esthétique que le bois malgré la possibilité de faire de jolies finitions de ses parements.
Gain de temps (montée plus rapidement qu’une charpente en bois)

 

En soi, une charpente en béton ne coûte pas plus cher qu’une charpente en bois : environ 90 € / m3. Mais l’achat d’autres éléments complémentaires comme les poutrelles de base (pour les toits-terrasses) et l’intervention d’un professionnel souvent indispensable à sa mise en oeuvre rendent la facture finale un peu plus élevée.

Besoin d'aide dans le choix des matériaux de votre future maison ?

Vous avez un projet de maison individuelle en PACA ?

Nous pouvons vous aider dans le choix des matériaux poru une construction sur ces communes :
Aix en Provence, Brignoles, Aubagne, Toulon, Saint Maximin et tout le haut Var

Alors n’attendez plus, contactez votre référent local MAISONS BLANCHES !

La toiture de votre maison

Également nommée “la cinquième façade”, la toiture est un élément fondamental de la maison. Elle est primordiale pour protéger votre habitation des intempéries et ainsi prolonger sa durée de vie, sans oublier sa forte dimension esthétique.

Les toitures varient selon la région et l’architecture des maisons. En France, plusieurs matériaux sont régulièrement utilisés.

N’hésitez pas à consulter notre guide « comment choisir sa future maison neuve ? » pour compléter cet article.

Les toitures en tuile

La tuile est le matériau le plus utilisé pour réaliser les toitures en France. Il en existe plusieurs sortes aux dimensions et couleurs différentes qui combinent plus ou moins facilité de pose et esthétisme :

  • La tuile canal est la tuile historique, demi-ronde, creuse, Méditerranéenne (voire romaine) facile à poser est caractéristiques du style provençal. Elle est en revanche peu adaptée aux pentes De plus, elle n’est pas très résistante à la neige et à la pluie sous fort vent. On la double en général d’un film plastique spécial ou d’un enduit de bitume en sous-face.
  • La tuile plate est utilisée dans le nord de la France et en région parisienne. Elle peut être installée sur des pentes plus importantes que la tuile canal.
  • La tuile à emboîtement mécanique peut être canal ou plate. Son système d’emboitement évite la fixation individuelle sur la charpente.
  • La tuile béton aussi nommée tuile minérale résiste bien au gel. Elle est imputrescible et a une durée de vie de l’ordre de 50 ans.

Le coût d’une tuile en terre cuite est environ 10 % plus cher qu’une tuile en béton.

pose toiture tuiles

Les toitures en ardoise

L’ardoise à l’état naturel ou synthétique présente de nombreux avantages : elle est non poreuse, incombustible, résistante au gel, aux mousses et aux années (jusqu’à 150 ans pour les ardoises naturelles). Ce matériau a besoin de peu d’entretien et garde son aspect dans le temps (noir, gris ou bleutée plutôt séduisant). Elle est particulièrement adaptée aux toits à forte pente, notamment pour les constructions en montagne.

L’ardoise est plus coûteuse que la tuile, plus difficile à poser, mais moins lourde.

Une tuile en ardoise artificielle est presque 30 % plus chère qu’une tuile en béton. Par contre, celle en ardoise naturelle est près de 200 % plus chère.

pose toiture ardoise

Les toitures en chaume

Ce matériau naturel, végétal (blé, seigle ou roseau) et donc écologique se pose sur des toits pentus et nécessite un savoir-faire exigeant. La toiture en chaume est étanche, incombustible et procure une bonne isolation thermique et phonique. Cependant, elle doit être entretenue tous les 3 à 5 ans pour conserver son étanchéité. On estime sa durée de vie à environ 50 ans.

Vous vous doutez bien qu’en France ce matériau est très peu utilisé, nous ne le proposons pas chez Maisons Blanches.

toiture en chaume

Les toitures en acier

L’acier permet de nombreuses configurations de toiture : toiture à faible ou forte pente, toiture en arrondie, etc. Avec différents coloris et forme possibles, les toitures en acier ou “bac acier” s’utilisent de plus en plus tant en neuf qu’en rénovation et trouvent leurs lettres de noblesse dans l’architecture contemporaine.

Les premiers prix commencent autour de 10 € le m2, mais ils peuvent valoir le triple si votre choix se porte sur des panneaux double-peau (ou panneau sandwich). Ajoutez à cela le prix des fixations, des faîtières, des plaques de rive et de la pose.

Les avantages d’une toiture en acier Les inconvénients d’une toiture en acier
Légèreté (environ 5 kg / m2) Sensibilité à la pollution et à la corrosion
Solidité (jusqu’à 100 ans) Absence d’isolation tant thermique que phonique
Bonne étanchéité Règlements d’urbanisme (pas acceptée partout)
Esthétique (sobre et contemporain)
Facile à poser

Les toitures en zinc

Cela fait 150 ans que le zinc est utilisé en couverture pour des immeubles (notamment haussmanniens), des locaux ou des habitations. Il s’agit d’un matériau naturel et quasiment 100 % recyclables.

Une toiture en zinc revient en moyenne entre 30 et 70 € le m2. Ajoutez à cela le coût de la pose qui selon sa complexité peut varier entre 75 et 135 € le m2.

Les avantages d’une toiture en zinc Les inconvénients d’une toiture en zinc
Léger et facile à travailler, il s’adapte à toutes les structures et formes Matériau relativement cher
Résistant au temps (une patine se forme sur sa surface protégeant le zinc lui-même). Le zinc n’attire pas la mousse ou les champignons et ne demande aucun entretien ou presque pour une durée de vie d’environ 100 ans facilement oxydable et sensible à certains produits chimiques
Bonne étanchéité (résistant aux intempéries, au gel et aux UV) Règlements d’urbanisme (pas acceptée partout)
Esthétique (peut s’adapter à un style ancien ou moderne) Avec le temps l’aspect patiné du zinc peut ne pas plaire (certain font le choix d’appliquer une couche de peinture après quelques années)

Maisons Blanches vous conseille et vous accompagne

Besoin d’aide pour réaliser votre projet ? De l’achat de votre terrain à la fin de votre chantier, Maisons Blanches vous propose une gamme de services complète et accessible quel que soit le type de maison que vous souhaitez bâtir (traditionnelle, provençale, moderne ou contemporaine).

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’une de nos agences situées dans le Var et le Paca

Devenez propriétaire d'une maison individuelle contemporaine

Vous révez de devenir propriétaire dans le SUD DE LA FRANCE ?

Nous proposons des maisons individuelles sur mesure au meilleur prix ainsi que des terrains sur toutes ces zones :
Aix en Provence, Brignoles, Aubagne, Toulon, Saint Maximin et tout le haut Var

Alors n’attendez plus, contactez votre référent local MAISONS BLANCHES !

Nos clients en parlent le mieux

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

En ce moment chez Maisons Blanches

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations