Menu

Quelles sont les étapes de la construction ?

Tout le monde n’est pas ingénieur en bâtiment et la construction d’une maison individuelle peut s’avérer être un exercice particulièrement complexe, surtout lorsqu’on est novice en la matière. Il existe cependant quelques étapes clés lors de la construction d’une maison et bien les connaître permet de mieux comprendre le déroulement des travaux dans le bon ordre. D’abord, il y a le ce que l’on appelle le gros oeuvre, puis le second oeuvre et enfin les finitions. À quoi correspondent exactement ces grandes étapes de la construction ? Et combien de temps prennent-elles ?

Faite construire votre maison avec Maisons Blanches

Chez Maisons Blanches nous vous accompagnons dans toutes les étapes de la construction et nous vous conseillons sur tout type de projet de construction de maison individuelle dans le Var et en Paca.

De nombreuses offres terrains constructible avec construction de maison sont disponibles sur notre site. En moyenne, les prix dans la région Paca varient entre 350 et 450 € / M2.

Le gros oeuvre

Le gros oeuvre correspond à la construction de l’ossature de votre maison. Il s’agit de l’ensemble des travaux nécessaires afin que votre structure puisse supporter en permanence :

  • les efforts subis lors de la construction (les charges reçues et le poids propre du bâtiment),
  • et les efforts temporaires (vent, gel, séisme, etc.).

Le piquetage et le bornage

Le piquetage correspond à la matérialisation des limites de votre terrain par un géomètre à l’aide de piquets. Cette délimitation n’a de valeur légale que si elle fait l’objet d’un bornage contradictoire avec les voisins, confirmé par un accord écrit mutuel, ou sinon par décision de justice.

Par ailleurs, le piquetage est également l’occasion de déterminer les limites extérieures de votre future maison (les murs extérieurs).

Plusieurs méthodes peuvent alors être utilisées :

  • le traçage à la chaux,
  • le traçage au plâtre,
  • ou par des ficelles tendues entre des piquets.

Astuce : ne vous fiez pas totalement aux représentations en 2 dimensions car les pièces vont vous paraître beaucoup plus petites qu’elles ne le seront en réalité.

Le décapage

Le décapage correspond au retrait de la couche de terre végétale qui occupe l’emplacement de votre construction. Cette pellicule de terre peut (au moins en partie) être conservée en vue d’être réutilisée après les travaux.

Le terrassement

L’étape du terrassement est un moment important dans le processus de construction de votre habitation car il comporte une série de travaux permettant de préparer votre terrain à la suite du planning :

  • la réalisation des chemins d’accès pour les véhicules et l’établissement de la zone de stockage des matériaux,
  • le nivellement de votre terrain, voire de votre sous-sol,
  • la réalisation des rigoles de fondations (à prévoir également des murs de soutènement si le terrain est en pente),
  • la réalisation des tranchées (raccordements et évacuation),
  • la pose de la fosse toutes eaux (si cette solution est retenue comme système de traitement des eaux usées),
  • l’évacuation des déblais en trop,
  • le remblaiement à la fin du terrassement.

Le drainage

Il s’agit d’abord de repérer les points bas du terrain avant de niveler et/ou creuser pour éviter les accumulations d’eau de ruissellement. Cette étape peut également servir à organiser de suite les évacuations et les raccordements.

Les fondations d’une maison

Le maître d’oeuvre calcule la surface des fondations en fonction de la pression qu’exercera la maison sur le sol. De telle sorte que la pression de la maison soit inférieure à la résistance du sol (qui peut varier selon les conditions climatiques notamment en période de pluies ou de gel). Cette étape est primordiale afin d’assurer la meilleure rigidité possible à votre bâtiment. Les semelles de fondations sont réalisées à l’aide de béton armé, elles sont solidement ferraillées et reliées entre elles.

Le soubassement et le dallage

Cette étape concerne la partie inférieure des murs de construction qui repose sur les fondations. Plusieurs solutions et techniques sont possibles, vous pouvez opter pour :

  • un sous-sol qui sera compté dans la surface habitable de votre logement (qu’il soit habitable ou pas). D’une hauteur d’au moins 2 m, cet espace doit être drainé pour éviter l’humidité et les risques de condensation.
  • un terre-plein, il s’agit d’une dalle de béton posée sur une couche de sable et de graviers nivelée directement sur le sol. Cette solution très économique est efficace à condition que votre terrain soit stable, plat et sec. Attention toutefois de bien prévoir le passage des câbles et des gaines (pour l’eau, l’électricité ou le gaz) qui seront définitivement enterrés.
  • un vide sanitaire : c’est un volume d’air (d’environ 20 à 60 cm d’épaisseur) situé entre le sol et le premier plancher de votre logement. Il permet ainsi d’isoler notre maison du sol, source d’humidité latente. Un vide sanitaire doit être ventilé (1 à 5 m3 / heure) et peut être accessible ou non.

Le soubassement s’accompagne en général d’un dallage qui consiste à couler une large plaque de béton, sur laquelle une chape (votre futur plancher) vient s’ajouter.

L’élévation des murs

Durant cette étape de maçonnerie, l’emplacement des portes et fenêtres est réservé au fur et à mesure que les murs s’élèvent, on pose alors :

  • les seuils des portes,
  • les appuis des fenêtres,
  • les linteaux pour soutenir les charges supérieures placées au-dessus des ouvertures (mur, dalle ou charpente).

La charpente et la couverture

Cette étape consiste à créer la structure de soutien ou de couverture qui va permettre la construction de votre toiture. L’assemblage des pièces en bois ou en métal se fait en général en atelier : les éléments sont préfabriqués aux dimensions voulues, puis assemblés et posés.

Il existe plusieurs types de charpentes selon vos besoins, votre budget, mais aussi en fonction des consignes architecturales et les règles d’urbanisme :

  • la charpente en bois,
  • la charpente fermette,
  • la charpente métallique,
  • la charpente en béton,
  • ou encore la charpente écologique.

Une sous-toiture, le plus souvent sous forme de film plastique spécial ou de tissu bitumeux est posée afin de vous protéger des défauts accidentels du toit lors d’évènements météorologiques importants.

Sont également installés avec la toiture :

  • la zinguerie : c’est-à-dire toutes les solutions autrefois réalisées en zinc pour l’étanchéité et l’écoulement des eaux de pluie : chéneaux, gouttières, noues, etc.
  • l’isolation.

On dit que la maison est “mise hors d’eau” lorsque la toiture et les zingueries sont posées.

 Les menuiseries extérieures

Il s’agit de réaliser puis d’installer toutes les ouvertures de votre maison :

  • Portes et fenêtre extérieures,
  • Stores et volets souhaités.

Les choix mis en oeuvre lors de cette étape détermineront la luminosité et l’isolation de votre intérieur.

Quand la toiture et les ouvertures sont posées, on dit que la maison est “hors d’air”. Ce moment donne lieu généralement au paiement du constructeur de gros oeuvre. À ce stade, les équipements intérieurs peuvent commencer à être installé et le maître d’ouvrage peut prendre la main pour terminer lui-même l’achèvement de sa maison s’il le souhaite.

1 : Piquetage

Piquettage

2 : décapage

Décapage terrain

3 : Décaissement

4 : Drainage

4 - drainage

5 - Fondation maison

Fondations maison

6 - soubassement

6 - soubassement dallage

7 - monter les murs

monter les murs de sa maison

8 - Charpente et toit

Charpente et toit maison

9 - pose des fenetres et isolation

9 - pose des fenetres maison
10 - pose des isolations

Trouvez le terrain parfait pour votre future maison

Vous révez de devenir propriétaire dans le SUD DE LA FRANCE ?

Nous proposons des maisons individuelles sur mesure au meilleur prix ainsi que des terrains sur toutes ces zones :
Aix en Provence, Brignoles, Aubagne, Toulon, Saint Maximin et tout le haut Var

Alors n’attendez plus, contactez votre référent local MAISONS BLANCHES !

Le second oeuvre

Le second oeuvre désigne l’ensemble des travaux qui n’impactent ni solidité ni la stabilité de votre maison. Également appelé “oeuvre léger”, il vise essentiellement à rendre votre construction habitable et contribue de ce fait à vous assurer une qualité de vie optimale.

Le cloisonnement intérieur et l’isolation

Cette première étape du second oeuvre consiste :

  • d’une part, à faire les travaux d’isolation complémentaires au gros oeuvre pour s’assurer d’éviter les ponts thermiques et de bénéficier d’économies d’énergie importantes,
  • et d’autre part, à mettre les cloisons en place de façon à répartir les différents volumes de votre intérieur.

Le choix du matériau de construction du cloisonnement a son importance et peut varier selon les pièces. Par exemple :

  • un matériau isolant phonique peut être approprié pour les chambres,
  • et un matériau hydrofuge peut s’avérer être très utile pour votre salle de bain.

Les équipements et revêtements intérieurs

Il s’agit maintenant d’installer et de rendre opérationnel tout ce qui concerne : 

  • l’électricité (tableau, disjoncteurs, prises, éclairages, etc.) dans les le respect des normes en vigueur,
  • la plomberie et éventuellement le chauffage (baignoire, bac à douche, robinetterie, ballon d’eau chaude sanitaire, canalisations d’eau et de gaz, etc.),
  • le carrelage (revêtement du sol et carrelages),
  • la peinture (enduits extérieurs ou crépis si le maçon ne les a pas déjà réalisés, peintures intérieurs ou papiers peints, etc.).

Les finitions

Elles concernent la pose des stores, volets ou moustiquaires si cela n’a pas encore été fait. Mais aussi l’installation des rideaux et double rideaux ainsi que tous les éléments de décoration intérieure.

En général, ces derniers ajustements attendent la fin de l’emménagement et n’entrent pas en compte dans le planning de construction délivré par votre maître d’oeuvre.

La durée des 4 grandes étapes de la construction d’une maison :

Étape principale Durée
1. Demande de permis de construire En général 2 mois, mais des délais différents sont toutefois applicables selon les spécificités du projet.
2. Gros oeuvres 4 à 8 mois, selon la taille de la maison
3. Second oeuvre 1 à 2 mois, selon la taille de la maison
4. Finition 1 à 2 mois, selon les détails à revoir dans la maison

Toute l'information autour de la construction est sur Maisons Blanches

Vous avez besoin d’en savoir plus sur la construction neuve ? Suivez le guide

Retrouvez sur notre blog construction de nombreux tutos et des contenus informatifs pour vous aider à mener votre projet à bien

Découvrez aussi notre guide avec des dossiers complets sur toutes les étapes, du financement de vore crédit au choix du terrain en passant par la construction de votre villa dans le Sud.

Alors n’attendez plus, contactez votre référent local MAISONS BLANCHES !

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations

Aller à la barre d’outils