Menu

Crédit d’impôt 2018 : CITE pour les travaux d’économie d’énergie

Si vous êtes propriétaires d’un logement neuf et souhaitez y faire des travaux, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts. Tout sur le CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique) et ses nouvautés 2018.

Connaissez-vous le CITE ? Ce dispositif vous permet de bénéficier d’un crédit d’impôt en cas de travaux destinés à améliorer les performances énergétiques de votre logement, sous certaines conditions. Entré en vigueur depuis septembre 2014, il remplace l’ancien crédit d’impôt et peut représenter jusqu’à 30% du coût total des travaux.

 

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique en 2018 :

 

Travaux concernés :

Comme son nom l’indique, le Crédit d’Impôt Transition Energétique est destiné aux occupants de logement souhaitant limiter l’impact écologique de leur habitation sur l’environnement. Il concerne donc les travaux dans le cadre de la mise en conformité aux normes RT2012 et maison BBC .

Cela concerne donc les travaux d’isolation, de chauffage (comme l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique), de toiture, de nouvelles vitres et fenêtres, mais aussi l’achat d’équipements pour la production d’énergie renouvelables tels que des panneaux solaires.

Eligibilité au CITE 2018 :

Pour bénéficier du Crédit d’impôt Transition Energétique 2018, il faut avoir réalisé des travaux d’amélioration énergétique dans l’année : jusqu’au 31 Décembre 2018, les justificatifs d’achat et d’installation faisant foi. Veillez à bien faire réaliser vos travaux par une entreprise certifiée Reconnue Garante de l’Environnement (RGE).

Les propriétaires, mais aussi les locataires et occupants à titre gratuits de logements achevés depuis plus de 2 ans peuvent prétendre à cette aide sous certaines conditions :

Les nouveautés et changements du CITE en 2018 :

Depuis le 1er Janvier 2018, le Crédit d’Impôt Transition Energétique a subi plusieurs changements :

 

Crédit impot 2018

 

Le CITE en 2015 :

 

Le crédit d’impôt est une mesure qui permet de favoriser l’emploi d’énergies propres, ainsi que les économies d’énergie. Depuis le 1er septembre 2014, le crédit d’impôt a été renommé, il s’appelle maintenant crédit d’impôt pour la transition énergétique,. Il n’est cependant pas très différent du premier, mis à part le taux qui a changé. Le but est toujours d’inciter les propriétaires à s’équiper de façon à réaliser des économies d’énergie. L’intérêt de cette disposition est de réduire le coût des travaux grâce à cette baisse d’impôt. C’est une aide s’adressant à toutes les personnes souhaitant bénéficier d’un habitat aux charges de dépense énergétique moins élevées.

Il éxiste bien d’autres aides pour construire sa maison, comme le PTZ, dispositif duflot etc …

Les modifications

La principale modification de cette nouvelle mesure est le taux qui est de 30% pour l’ensemble des travaux sans distinction, à partir du moment où ils répondent aux critères d’éligibilité. C’est la grande différence avec l’ancienne mesure où le taux variait entre 15 et 25%. Il était plus compliqué de calculer le taux du crédit d’impôt. Le gouvernement a souhaité en améliorer la lisibilité pour qu’il soit plus efficace. Ce taux est accordé jusqu’au 31 décembre 2015, ce qui incite les personnes qui ont un projet à le réaliser rapidement. Si vous avez engagé une partie des travaux avant le 1er septembre 2014 et que vous envisagez de réaliser l’autre partie, vous bénéficiez alors de 25% de crédit d’impôt sur les premiers et ensuite de 30%. En contrepartie, cette mesure ne bénéficie d’aucune rétroactivité, dans le cas d’un seul chantier engagé avant le 1er septembre 2014, le crédit d’impôt est toujours de 15%.

Eligibilité au CITE 2015 :

Pour être éligible au crédit d’impôt les travaux doivent obligatoirement permettre une réduction des dépenses en énergie, avec une pompe à chaleur par exemple, ou de réduire la consommation grâce à l’isolation. On distingue trois grands types de travaux : les travaux touchant la production d’énergie, les travaux d’isolation et les travaux sur le chauffage. Depuis la dernière loi, de nouveaux travaux viennent s’ajouter à la liste des travaux éligibles. Il s’agit de l’installation de nouveaux compteurs individuels pour l’eau chaude et le chauffage concernant les copropriétés ainsi que l’ajout de bornes de recharge pour voitures électriques chez vous par exemple.

Concrètement pour bénéficier de cette réduction d’impôt si vous avez réalisé un ou plusieurs travaux éligibles, il vous suffit de déduire 30% de la somme que représente cet investissement de vos impôts. Dans le cas où vous n’êtes pas imposables, le crédit d’impôt vous sera reversé sous la forme d’un chèque du Trésor Public.

Tous les ménages peuvent profiter de cette mesure. Le taux est de 30%, mais il est toutefois plafonné, pour un couple à 16 0000 euros et à 8 000 euros pour une personne seule. Si vous avez des enfants à charge, vous pourrez rajouter 400 euros par enfant. Il est enfin possible de le cumuler à d’autres aides pour les mêmes travaux sans qu’il n’y ait de conséquence pour ces dernières. Il faut pour calculer le montant du crédit prendre en compte le montant TTC des matériaux achetés pour la réalisation des travaux.

Financement

Découvrez comment financer votre projet, et simulez votre PTZ !

Recrutement

Maisons Blanches Recrute ! Contactez-nous pour plus d’informations

Aller à la barre d’outils